Salon Fantastique 2016

ImageAh, le Salon du Fantastique ! Quatrième édition cette année, il avait pour thème les abysses. Pour cette occasion, la salle portait des noms de rue en accord avec les créatures du thème. Ainsi, on pouvait voir comme nom Poséidon, Léviathan, sirènes et autres merveilles. Ce salon n’a duré que trois jours, deux pour moi, mais ce furent deux jours de total dépaysement.

Dsc 75Dsc 0087

Commençons par les costumes. Il y avait de tout, du fantastique au manga, en passant par des personnages de comics. J’ai pu voir de nombreux Joker par exemple, une Sailor Moon, des vampires, des personnages tout droit sorti du mouvement steampunk, mis à l’honneur avec des stands qui vendaient des articles fidèles à ce genre. Il y avait des pirates, des barbares, des danseuses médiévales. Pour sûr, le ridicule ne tuait pas pendant cet événement. Chacun pouvait venir costumer, mettre sa personnalité en avant et c’était magique.

Dsc 0079

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Niveau dédicaces, j’ai été très heureuse de rencontrer Valérie Simon, ENFIN ! A chaque fois, le sort s’acharnait et c’était difficile de la voir pour diverses raisons. Du coup, dès que je l’ai vu, j’ai tout de suite foncé pour acheter ses dernières parutions et avoir mes petites dédicaces. Ce fut également l’occasion de rencontrer des auteurs avec qui je discutais sur internet sans les avoir vu auparavant, comme L.S. Ange, une personne au grand cœur, Callie J. Deroy, que j’ai trouvé magnifique. J’ai pu revoir mes copines auteures comme Sarah Slama, Mell 2.2, Rose Darcy, Françoise Gosselin, Gala de Spax. Il y avait aussi de nombreuses maisons d’éditions que j’aurais bien aimé voir, flâner à leur stand, mais deux jours pour tout faire, il aurait fallu plus de temps.

Dsc 0080Fb img 1456672088739Dsc 0085

Honnêtement, en tant que visiteuse, je garde vraiment de bons souvenirs, que ce soit au niveau des petits cadeaux que je me suis fait, des rencontres improbables. Il y a eu des fous rires, parfois des coups de gueule, mais jamais méchant (enfin, c’est mon ressenti).

Dsc 0086(Comptines Barbares et auteures aux Editions Sharon Kena)

 

Maintenant, passons au côté auteur. Le vendredi fut une catastrophe à cause de la température. Avez-vous déjà essayé de dédicacer aux alentours de 15°C ? Je sais, je ne devrais pas me plaindre pour neuf pauvres heures alors que j’étais à l’abri pendant que d’autres n’en avait pas, mais soyons réalistes une seconde. Il n’y avait pas grand monde, on restait sur notre chaise. Je ne sais même pas comment les barbares du stand d’à côté ont fait pour être quasi nu tout le long ! Heureusement, l’ambiance était là. Ce qui m’amène à dimanche indirectement. Quand on fait une dédicace en groupe, c’est toujours plus plaisant de le faire avec ses copines. On le ressent de suite, il n’y a pas de timidité, on se lâche, on rigole, on nous entend du bout de l’allé, mais on s’en fiche parce qu’on est bien. On revoit des lecteurs vu à d’autres salons, on en découvre d’autres. J’ai même rencontré sans le savoir une voisine de ville, c’est pour dire comme le monde est petit. Bien entendu, il y a aussi les lourdauds, ceux qui sont là on ne sait pas comment, qui confondent du Asimov avec Herbert (au bûcher, hérétique !) juste pour essayer de discuter de choses qu’ils ne connaissent pas. Bref, vous l’aurez compris, être auteur, c’est parfois plus compliqué qu’on ne le pense, mais honnêtement, je n’arrêterai pas à cause de deux malotrus.

Dsc 0070Dsc 0071Dsc 0056(Entourée de Françoise et Rose, toutes les trois en dédicace)

 

Je n’avais pas fait ce salon avant et j’aimerai beaucoup le refaire. A voir l’an prochain !

Dernière petite photo pour vous montrer combien j'ai été raisonnable avec seulement 6 livres d'achetés. Comment ? Qui a osé dire que c'était beaucoup ? ;)

Dsc 0090

Ajouter un commentaire

 
×