Héritiers d'Enkidiev 4 : Le Sanctuaire - Anne Robillard

2426i2p Les Chevaliers d'Émeraude ont vaincu l'Empereur Noir et ses guerriers insectes. Quinze ans plus tard, les héritiers d'Enkidiev partent à la conquête des Territoires Inconnus. Mais que trouveront-ils au-delà des montagnes volcaniques ?
Invoqués par le magicien d'Émeraude Hawke, les Sholiens, autrefois anéantis par l'Empereur Noir, reviennent peu à peu à la vie. Ils construisent un sanctuaire dans la falaise de Shola où ils préparent l'avènement du dieu unique.
Dans les mondes célestes, rien ne va plus. La déesse mère ordonne à ses petits-enfants de régler leurs différends, sinon elle leur retirera tous leurs pouvoirs.
Onyx continue de chercher sa fille sur les Territoires Inconnus, mais sa piste est de plus en plus floue. Forcé de rentrer chez lui sans elle, il a bien vite recours à la sorcellerie pour obtenir les réponses qu'il cherche.
Entre-temps, le jeune Wellan fait d'étonnantes découvertes sur les origines de ses proches...

 

La fin du tome 3 présageait un tome 4 rempli d’action, où les retournements de situation seraient nombreux et c’est heureusement le cas. Dans ce roman, chaque personnage poursuit sa route. Tous sont reliés par une quête ou un événement, faisant avancer l’histoire.

On se concentre davantage sur l’arbre généalogique divin, très complexe à partir de la troisième génération, qui est pourtant très intéressant. L’ennemi n’est plus une autre race comme dans les Chevaliers d’Emeraude, elle est cette fois d’un autre ordre. Bien que certains Dieux viennent aider les Hommes, d’autres, notamment Azcatchi, sont avides de pouvoir et sont prêts à tuer leur paire pour régner sur le monde céleste, malgré la mise en garde du Père fondateur.

Chaque personnage vit des instants que l’on veut suivre, si bien qu’on ne veut pas lâcher le livre. Cornéliane, fille de Swan et Onyx, enlevée par le mauvais dieu, se retrouve dans une position délicate et son véritable père, Solis, semble vouloir la protéger d’un danger imminent. Kira accouche de jumeaux, mais doit faire face avec les découvertes de Wellan sur ses ancêtres. Jenifael, qui doit enfin s’unir à Hadrien, a séduit malgré elle un dieu d’un autre panthéon.

En bref, il n’y a pas de repos, pour personne. Tout s’enchaîne à une rapidité impressionnante, donnant le rythme qu’il faut à l’histoire. On retrouve une certaine légèreté grâce à arek, fils de Kira et Lassa, qui donne une touche joyeuse à l’œuvre avec ses frasques enfantines.

Le bémol reste le même : il y a trop de personnages, si bien qu’on peut vitre perdre le fil, le temps de se remémorer les personnages, leurs caractéristiques… c’est encore pire avec les dieux !

Mais bon, c’est tout de même un très bon tome, ce qui n’est pas vraiment le cas du suivant…

Ajouter un commentaire

Anti-spam