Anita Blake 19 : Coup de Feu (Bullet) - Laurell K. Hamilton

Bullet L'ennemie la plus redoutable d'Anita Blake, première vampire et créatrice de leur race, censée avoir succombé à une explosion, est de retour. Il ne lui manque plus qu'un corps. Elle a jeté son dévolu sur celui d'Anita et compte bien se servir de Jean-Claude et de Richard pour s'en emparer. L'exécutrice ferait peut-être mieux de fuir car même si elle n'en est pas à son premier combat, affronter une déesse pourrait bien signer sa fin.

 

Tout d’abord, je tiens à préciser avant de rédiger cet avis que j’ai grand besoin pour cet été de lire des romans sans prises de tête, je veux des histoires d’amour, de l’action et un peu de mauvaises surprises, mais juste le stricte minimum. Avec Anita, bien qu’il manque une enquête policière et donc la présence de grands criminels, je suis servie.

C’est un tome qui se consacre à notre héroïne et ses problèmes de « cœur » si on peut dire, et de pouvoir. Il faut se rappeler qu’en plus de faire partie de deux triumvirat, d’être reine des léopards-garous en tout genre et nécromancienne (tiens, depuis quand n’a-t-elle pas relevé de morts ?), Anita peut également contrôler les tigres-garous, peu importe leur couleur.

Bien entendu, c’est son autorité et sa force, aussi bien physique que psychique, qui sont mis à l’épreuve pour finir dans des orgies à cause de l’ardeur sans vraiment savoir comment ça a commencé et surtout, quand et avec qui ça s’est terminé.

On pourrait reprocher la place trop importante de sexe, mais je n’en ai pas envie car même si ce sujet prend de la place, je ne l’ai pas trouvé trop présent (je dois être plus tolérante, je ne sais pas, mais je ne trouve pas que ce soit le tome qui en possède le plus). J’ai pas mal aimé cette intrigue, l’augmentation de pouvoirs d’Anita au fil des tomes. De plus, j’ai été agréablement surprise par Richard, qui semblait enfin mûrir et enfin accepter ce que tous les autres ont accepté depuis plusieurs tomes, sans oublier Anita, mais je n’en dirai pas plus.

Un livre, donc, qui se lit très bien et sans prise de tête, à mon goût, bien sûr.

Ajouter un commentaire

Anti-spam