Les Lumières de Septembre - Carlos Ruiz Zafon

9782221122907 1937. Irène et Dorian déménagent en Normandie. Leur mère a accepté un poste de gouvernante chez l'étrange Lazarus, un fabricant d'automates qui vit dans un immense manoir rempli de ses créations... À peine installée, Irène va devenir l'amie d'Hannah, une fille du village. Et surtout tomber amoureuse d'Ismaël, seize ans, un orphelin qui vit chez son oncle. Mais une force obscure est à l'oeuvre dans la vieille maison... Irène, Ismaël et Hannah arriveront-ils à échapper à l'âme damnée qui semble les poursuivre ?

 

Décidemment, cet auteur me surprendra encore, peu importe le livre que je lirai de lui. J’avais déjà bien aimé les deux tomes précédents, avec une préférence pour le deuxième, mais celui-ci sera définitivement mon préféré. Son écriture s’améliore de livre en livre, l’intrigue ici est donc plus complexe. On le sait qu’on nous cache quelque chose, que le fin mot de l’histoire ne sera su qu’au tout dernier moment, mais on est surpris par la tournure des événements.

On se concentre comme dans les autres tomes sur très peu de personnages, ce qui permet de mieux les connaitre et de mieux les comprendre. Chacun est important pour l’histoire, on veut les suivre jusqu’au bout et on souhaite les retrouver sains et saufs.

L’univers reste le même, mais c’est certainement une trilogie pour le thème commun et non pas des personnages communs. Ainsi, on retrouve le thème du miroir à la Dorian Grey avec ce double diabolique sorti du corps humain pour donner libre court à sa cruauté, le feu prend une place très importante avec l’obscurité, il y a le pacte inavouable avec le malin… des ingrédients qui permettent de relier les romans entre eux.

 L’histoire est touchante. On ne sait pas en lisant les premières lignes que l’histoire nous passionnerait autant, et pourtant, une fois le nez plongé dedans, il est difficile d’en ressortir. Le bilan concernant cet auteur est donc plutôt optimiste.

Il m’aura fallu du temps pour le lire, mais au final, je ne regrette pas d’avoir pris cette trilogie. La plume de l’auteur est juste incroyable, et si c’est toujours de mieux en mieux, je n’imagine pas ce que peut donner ses derniers romans. Bien entendu, cette trilogie fait partie de la littérature de jeunesse, certains lecteurs peuvent donc trouver ces livres un peu trop naïfs, pas assez adulte, pourtant, c’est le genre de roman que l’on peut apprécier, peu importe sa classification. Lecture conseillée pour les amoureux des belles histoires avec une touche de fantastique.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×