Romances Fantastiques - Recueil aux éditions Sharon Kena

Romances fantastiques"De l'autre côté du miroir" de Céline Mancellon
Habiter une maison de rêves perdue sur une île anglaise. Quoi de mieux pour s'imprégner de son rôle ?
Seulement voilà... la demeure n'est pas aussi exempte de locataires que Cassie aurait pu le croire.
Quelle est donc cette présence invisible qui pousse l'actrice à découvrir le passé du mystérieux pirate Raven Le Sombre, fils bâtard d'un Lord ? Et si l'ancien propriétaire à la personnalité ténébreuse hantait encore les lieux ?
 
"Plus profond que l'Océan" de Elizabeth Deret
Le jour de ses treize ans, Maryne a failli perdre la vie ; personne ne l'a crue lorsqu'elle a affirmé avoir été sauvée de la noyade par un être surnaturel, qui lui a imposé sa marque et fait comprendre, qu'une fois en âge de procréer, elle serait sienne. Depuis, la jeune fille vit dans la peur et évite la mer. Mais la tâche s'avère ardue, surtout lorsque ses amis l'invitent en vacances dans les Caraïbes, à l'endroit même où elle s'était juré de ne jamais revenir...
 
"L'Idylle de mes rêves" de Cyndie Soue
Béatrice est une sorcière talentueuse et amoureuse d'un ancien rival de son père. Alors qu'elle devait tenir sa promesse, la vision des choses lui apprend que les apparences peuvent être trompeuses. Son passé et son amour sont alors remis en cause.

Ce recueil des éditions Sharon Kena comportent trois nouvelles de trois auteurs différents qui ont gagné l’appel à texte lancé il y a maintenant quelques mois. Pour la dernière nouvelle, étant l’auteur, je passe mon tour pour l’avis. L’écrire a été suffisant, je laisse donc les lecteurs dire ce qu’ils en pensent. En revanche, voici mon avis pour les deux premières.

« De l’autre côté du miroir », Céline Mancellon :

L’auteure nous offre ici une histoire d’amour complexe. En effet, l’héroïne semble avoir le béguin pour un fantôme qui fut autrefois son plus grand amour dans une vie antérieure. Bien sûr, la différence  d’époque peut poser problème, sans oublier le petit-ami, bien loin de sa dulcinée.

On a le plaisir de passer d’une époque à une autre par l’intermédiaire d’un journal datant du XVIIIe siècle. Très bien écrite, on se plonge très vite dans l’histoire, si vite qu’on ne se rend pas compte que c’est déjà la fin. En tout cas, cette nouvelle est un bon moyen de connaître l’auteure et on espère qu’elle nous livrera d’autres trésors de ce genre. (Pas mal en passant l’idée d’inclure la famille Byron, une petite fiction bien plaisante).

« Plus profond que l’océan », Elizabeth Deret

Univers bien différent puisque l’auteure nous entraîne dans le monde aquatique des sirènes, on remarque qu’elle aime nous torturer doucement, à sa manière, en jouant avec nos sentiments. En effet, la romance semble tout d’abord mal commencer, mais une fois que l’amour est là, difficile de revenir en arrière et certaines présences néfastes n’ont qu’à bien se tenir. Par contre, gars à la jalousie.

Dans cette nouvelle, j’ai particulièrement aimé la description de l’océan et de ce qu’il regorge, sans oublier la présence de la mythologie très bien exploitée. Bien sûr, j’ai été sensible au fait de ressentir de la jalousie et le sentiment d’avoir été trahie par Tillian vers la fin de la nouvelle, ce qui prouve que l’auteure a le talent nécessaire pour nous entraîner dans les sentiments les plus sombres et je l’en félicite.

Bref, c’est la première fois que je lis cette auteure et ce ne sera à mon avis pas la dernière.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×