Meg Corbyn 1 : Lettres écarlates - Anne Bishop

91cid1lsfql sl1500Meg Corbyn est une cassandra sangue, une prophétesse du sang, capable de prédire l’avenir lorsqu’elle s’incise la peau. Une malédiction qui lui a valu d’être traitée comme de la viande par des hommes sans scrupules prêts à la taillader pour s’enrichir. Mais aussi un don qui lui a permis de s’échapper et va la pousser à chercher refuge chez les Autres. Là où les lois humaines ne s’appliquent pas. Même si elle sait, grâce à cette vision, que Simon Wolfgard causera également sa perte. Car si le chef des loups est d’abord intrigué par cette humaine intrépide, peu de choses la séparent d’une simple proie à ses yeux…

 

Il y a eu un tel engouement pour cette nouvelle série qu’au début, j’appréhendais la lecture, de peur de mettre la barre trop haute et d’être déçue après. Au final, il n’en est rien, c’est d’ailleurs mon dernier coup de cœur en date.

Ça commence avec le prologue où l’auteure nous plonge dans un monde unique, nous dicte les règles, nous transporte dans un univers jamais vu auparavant. Une fois le décor planté, on peut accéder à l’histoire avec le premier chapitre. L’univers se rapproche de la fantasy urbaine au même titre que la série Mercy Thompson, bien qu’on ne puisse comparer ces deux séries.

Très étrange, mais le premier point que j’ai aimé dans ce roman est la librairie Au Bouquin Hurlant. Rien que le nom me donne envie d’y entrer car je m’attends à trouver de la littérature gore, du suspense, de la magie, un thriller à vous glacer le sang… Bon, je m’attends moins à trouver des clients dévorés par des loups, mais il faut bien un bémol.

Le fait de situer l’histoire dans un Enclos m’a beaucoup plu, car chaque espèce laisse libre-court à sa métamorphose, si bien que cela paraît normal que Simon, notre libraire et chef, se transforme partiellement ou totalement lors d’un excès de colère. On est également loin des lois humaines, donnant l’impression que chaque personne est libre et est régi par une autre législation. On oublie presque qu’ils sortent de l’imaginaire de l’auteure.

Quant à l’intrigue, je l’ai trouvée géniale. Les différents clans se complètent et peu importe les complots organisés par les humains, ceux-là doivent retenir une chose : les Autres gagnent toujours à la fin.

On remarque une évolution chez les personnages depuis l’arrivée de Meg, car elle intrigue, perturbe, appelle à la curiosité. Sa relation avec Simon est d’abord désastreuse, mais elle change, s’améliore, sans que les deux personnages ne se sautent dessus. Si un jour il y a romance, je ne doute pas que l’auteure saura l’amener comme il le faut.

Véritable coup de cœur, j’ai beaucoup de mal à me dire qu’il faille attendre la suite et j’ai l’impression que les autres lectures qui suivent sont fades à côté. Bref, si vous ne savez pas quoi lire et que vous désirez quelque chose d’unique, je vous conseille fortement ce roman.

Ajouter un commentaire