Haig, le Sang des Sirènes - Thierry Poncet

Haig 3 Je ne suis guère qu'un gosse parti pour l'aventure. Quand les douaniers marocains me laissent franchir leur barrière, je me dis que j'ai du bol. Quand le salopard en cavale monte à mon bord, je crois lui offrir sa chance. Quand la ferme isolée apparaît dans nos phares, je pense que la bonne fortune nous a trouvé un refuge. Je me trompe sur toute la ligne. Un gamin, c'est fait pour se gourer. Et apprendre.

 

Haig reprend une nouvelle fois du service, mais alors que j’aurais pensé le retrouver après la mort de Vanda, nous voilà plongé au cœur de son histoire avant sa rencontre avec la bande, avant qu’il ne soit le personnage qui nous connaissons aujourd’hui.

On retrouve donc un Haig plus jeune, qui nous explique ses origines, ainsi que de ce nom qu’il se donne. Mais plus jeune ne veut pas dire qu’on le retrouve innocent, loin de là, car il a déjà quelques petits crimes à son actif, mais rien de bien méchant comparés aux deux tomes que nous avons pu lire.

Malheureusement pour lui, alors qu’il se rend au Maroc, le voilà embarqué malgré lui dans une salle affaire, juste parce qu’il a voulu secourir un homme dans le besoin à ce moment-là. Il sera alors obligé de rester dans une famille afin de faire profil bas pendant un temps, sans savoir comment se sortir de ce pétrin.

Je dois avouer, j’ai trouvé ce tome moins passionnant que les deux autres. Certes, on en apprend davantage sur notre anti-héros, pourtant, je trouve qu’il manque de l’action. C’est un peu étrange de le voir dans une telle situation alors qu’on est habitué à le voir préparer un plan avec ses acolytes, passer à l’action, se mêler dans une bagarre…

Pour moi, ce ne sera pas le meilleur de la série. Je tiens cependant à dire que l’on retrouve tout de même de la noirceur qui caractérise si bien les livres de Thierry Poncet et qui nous donne envie de lire ces livres qui sortent du commun. Petit plus à signaler : c’est un roman d’apprentissage. Je ne dis pas que c’est dans le sens bénéfique et que c’est un exemple, mais c’est l’impression que ça me donne, on découvre l’origine de Haig, le pourquoi qui le rend comme on le connait à présent.

Commentaires (1)

Au Bazaar des Livres
  • 1. Au Bazaar des Livres (site web) | 01/03/2017
J'ai eu le même ressenti. Pas mon préféré mais j'ai beaucoup aimé apprendre comment Haig est devenu Haig ^^

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×